Aller au contenu principal
Bioxodes

La tique est-elle la solution aux problèmes de coagulation induits par les dispositifs médicaux ?

Bioxodes vient de publier des résultats précliniques majeurs dans le célèbre « Journal of the American College of Cardiology ».

Bioxodes SA développe une molécule antithrombotique, Ir-CPI, de nouvelle génération, destinée à remplacer le traitement de référence actuel, l’héparine non fractionnée (HNF), dans la prévention des processus thrombotiques induits par les dispositifs médicaux directement en contact avec le sang.
L’héparine, bien qu’efficace, augmente le risque de saignements chez de nombreux patients et peut être associée à des phénomènes de résistance et d’allergie, voire à une diminution drastique du nombre de plaquettes pouvant compromettre la vie du patient.
La molécule Ir-CPI a été identifiée chez la tique et présente un large éventail d’indications potentielles telles que les procédures au cours desquelles le sang est mis en contact avec des dispositifs médicaux connus pour activer le processus de coagulation et la formation de caillots. Parmi ces dispositifs médicaux, on retrouve notamment : les cathéters, les systèmes de circulation extracorporelle avec oxygénation par membrane (ECMO), l’hémodialyse et le bypass cardio-pulmonaire (CBP). A la surface de ces dispositifs médicaux, le processus de coagulation est déclenché par l’activation de deux molécules appartenant à la voie de la coagulation, le facteur XII (FXII) et le facteur XI (FXI). Ir-CPI est un composé unique ciblant les formes activées de ces molécules, à savoir le FXIIa et le FXIa.
A l’aide de modèles précliniques, il a été démontré qu’Ir-CPI était une molécule antithrombotique très efficace qui ne favorise par l’apparition de saignements. Bioxodes vient de publier ces résultats précliniques majeurs dans le célèbre « Journal of the American College of Cardiology ».

« Cette publication valide clairement les résultats scientifiques de Bioxodes, tout en soulignant leur pertinence et leur intérêt scientifique. C’est un formidable soutien pour les études cliniques en cours », à déclaré le Professeur Cédric Hermans, responsable du service d’Hématologie à l’hôpital universitaire St-Luc de Bruxelles, en Belgique.

Résumé de l'article "La prévention du processus thrombotique à l’aide d’un inhibiteur du FXIa et FXIIa lors du bypass cardiopulmonaire"

Les auteurs de l'article ont évalué l’activité antithrombotique d’Ir-CPI en utilisant trois modèles animaux chez lesquels le processus thrombotique est activé par l’utilisation d’un dispositif médical.
Ils ont montré qu’Ir-CPI :
1) atténue la thrombose induite par cathéter ;
2) diminue la formation de thrombus dans un modèle de shunt artérioveineux ;
3) est aussi efficace que l’héparine pour prévenir l’apparition d’un processus thrombotique dans un modèle de bypass cardio-pulmonaire (CPB) avec chirurgies cardiaques à cœur battant.
De plus, dans ce dernier modèle, l’administration d’Ir-CPI n’a pas eu d’impact clinique sur les animaux au cours de la phase post-chirurgicale, après leur réveil.

Ir-CPI possède une efficacité antithrombotique similaire à l’héparine, tout en diminuant le risque de saignement

Tirant parti des propriétés hémostatiques similaires entre le porc et l’humain, des tests de saignement ont été réalisés sur le foie de porc pour tester l’innocuité d’Ir-CPI. Les résultats montrent que l’administration d’héparine augmente les saignements par rapport à la solution saline, contrairement à l’administration d’Ir-CPI.
C’est la première fois que l’on démontre qu’un inhibiteur du FXIa et FXIIa procure un effet antithrombotique au cours d’un CPB avec chirurgie cardiaque, tout en améliorant l’innocuité en termes de saignements par rapport à l’héparine. Ces résultats précliniques indiquent qu’Ir CPI pourrait constituer un agent thérapeutique de choix pour protéger les patients de phénomènes thrombotiques dans des situations cliniques hautement thrombogènes impliquant l’utilisation de dispositifs médicaux en contact avec le sang.

Lire l’article complet ici (en anglais)

Bioxodes obtient l’autorisation de lancer un essai clinique de phase I avec sa molécule antithrombotique, Ir-CPI, chez des volontaires masculins sains

En juin 2019, la société à réalisé une augmentation de capital de 7,65 millions d’euros. Une avance récupérable de 2,65 millions d’euros a été octroyée par la Région wallonne, qui soutient activement Bioxodes depuis sa création. Grâce à cette augmentation de capital, Bioxodes souhaite démontrer l’innocuité d’Ir-CPI chez l’homme (Phase I). La société a annoncé le 15 octobre qu’elle avait obtenu l’autorisation de lancer un essai clinique de Phase I en double aveugle, contrôlée versus placebo, à doses uniques croissantes, avec son antithrombotique, chez les volontaires masculins sains. Les objectifs de cette étude de phase I sont d'évaluer l'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et la pharmacodynamique du candidat médicament. L'essai clinique a commencé début octobre en Belgique.

Lire le communiqué de presse complet

Si vous souhaitez en savoir plus sur la société et son développement clinique, contactez Edmond Godfroid, Directeur général, via [email protected].

  • La tique est-elle la solution aux problèmes de coagulation induits par les dispositifs médicaux ?

    Bioxodes vient de publier des résultats précliniques majeurs dans le célèbre « Journal of the American College of Cardiology ».

  • Jérôme Galon, inventeur européen 2019 pour le test Immunoscore®

    Le 20 juin 2019, Jérôme Galon, scientifique et cofondateur de HalioDx, a reçu le prix de l'inventeur européen 2019 dans la catégorie ‘Recherche’ pour son test innovant Immunoscore®.

  • 5 conseils à bien garder en mémoire dans le cas où vous préparez une levée de fonds

    Retour sur un BioWinConnect riche en échanges et apprentissage

  • SalamanderU: des produits et services faits sur mesure pour la concrétisation de vos innovations
    salamanderU, jeune start-up wallonne, aide les entreprises des sciences du vivant à fabriquer leurs produits en améliorant leur ratio « right first time » et en optimisant leurs ressources.
  • Table ronde : Les défis d’une Wallonie gagnante
    La Wallonie bénéficie de multiples atouts économiques: secteurs à la pointe, recherche de renommée mondiale, aides multiples aux entreprises…
  • « Les applications de l’IA dans les domaines pharma et santé sont très larges »

    Le pôle de compétitivité santé BioWin regroupe 7 grands groupes et une bonne centaine de PME innovantes dans le domaine des biotechnologies et technologies médicales.

  • All in one cancer immunotherapy
    Founded in 2011, iTeos began its activities at the end of 2012. The company is active in the field of cancer immunotherapy and focuses on the tumor micro-environment to develop innovative drugs.
  • Vous êtes accroc à l’adrénaline ? La levée de fonds est faite pour vous !
    La levée de fonds est une opération complexe, qui demande beaucoup de temps et d’énergie.
  • Traitements sur mesure contre l’arthrite : des économies impressionnantes en perspective

    L’entreprise DNAlytics, le projet Rheumagène de BioWin et l’outil de diagnostic RheumaKit misent sur les traitements personnalisés.
  • Un radioisotope wallon pour lutter contre le cancer

    BioWin soutient les activités de ses membres en les aidant à obtenir de la Région wallonne les fonds nécessaires au financement de projets de recherche innovants. Le pôle a accompagné IRE-Elit dans la création de ses générateurs d'isotopes
  • Une nouvelle spin-off combattant le diabète est en train de voir le jour

    Le projet de recherche portant sur l’imagerie des cellules bêta du Professeur Decio Eizirik touche au but