Aller au contenu principal
R&D

Rétrospective 2018 et perspectives 2019 en R&D

Des projets labellisés en 2018, de nouveaux appels en 2019 et une formation à 6 pôles,...

2018 fut une bonne année en termes de projets de pôles avec 6 projets soumis à la Région Wallonne dont un co-porté par MecaTech.

Quatre projets ont été labellisés pour un montant total de 11,3 millions d’euros dont 7,8 millions d’euros de subside:

  • CQIntégré 

CQIntégré est porté par la société Trasis et s’inscrit dans la thématique des radiations appliquées à la santé. En partenariat avec la société Taipro et deux laboratoires académiques de l’ULB (Service de Médecine Nucléaire, Unité TEP) et de l’UCL (Département ELEN), le consortium vise à développer un système intégré et compact dédié au contrôle de qualité (QC) des produits pharmaceutiques radioactifs utilisés dans les procédures de médecine nucléaire. Le budget alloué pour ce projet de 36 mois est de 2,7 millions d'euros. 

  • BENEFIT

BENEFIT (Biostatistical Estimation of Net Effects for Individualization of Therapy) rejoint les thématiques « biopharma et data science ». Coordonné par la société IDDI, le projet a pour objectif de développer une nouvelle méthode statistique (Generalised Pairwise Comparisons) et de créer des logiciels pour concevoir et analyser des essais cliniques en utilisant cette approche innovante qui intéressera toutes les parties prenantes, y compris les patients. Pour mener à bien ce projet de 30 mois et d’un budget de 1,9 millions d'euros, IDDI collaborera avec 4 autres partenaires : la société Brystol-Myers Squibb, l’UCL (Institut de Biostatistique et Sciences Actuarielles), l’EORTC et le CHU de Lyon. 

  • IonCath

IonCath est également un projet inscrit dans les thématiques « biopharma et data science ». Il vise à développer un nouveau cathéter à ballonnet intravasculaire. Ce dispositif, basé sur l’iontophorèse, a pour objectif la libération très localisée de principe actif, pour le traitement de patients souffrant de sténose artérielle au niveau des membres inférieurs.
Pour mener à bien ce projet, la société Nexeon MedSystems Belgium, coordinatrice du projet, s’entoure de l’expertise de MediLine, du CER Groupe, du « Louvain Drug Research Institute » et du laboratoire « Bio & Soft Matter » de l’UCL, et du CHU de Liège, service de cardiologie. Le projet, d’un budget de 3,5 millions d'euros, durera 4 ans.

  • eLISA

Le projet eLISA, s’inscrivant dans la thématique des dispositifs médicaux, vise à développer un dispositif de traitement des apnées du sommeil qui soit léger, connecté et accessible à tous. eLISA bénéficiera d’un budget de 3,2 millions d’euros pour une durée de 4 ans. La société Neoma Labs est le coordinateur du projet et les trois autres partenaires sont la société Quimesis, l’UCL (Groupe Psy-NAPS)  et UNamur (Institut naXys).

Quatre projets ont été labellisés pour un montant total de 11,3 millions d’euros dont 7,8 millions d’euros de subsides

Projet co-porté:

ArcPT (radiations appliquées à la santé) a été labellisé par le pôle MecaTech en co-portage avec BioWin. Le projet vise à développer une variante innovante de la technique classique de délivrance de la protonthérapie par modulation d’intensité. Cette nouvelle technique est appelée Arc Protonthérapie. Plus d’informations ici.

Go/No-Go:

Il faut aussi noter que les projets BioCloud4.0 (bioproduction) et Prouesse (dispositifs médicaux) ont franchi avec succès le jalon Go/No Go imposé par la Région et le Jury du Gouvernement Wallon.

Processus:

Enfin, le pôle a proposé une adaptation du processus de montage et d’évaluation des projets pour amener plus de cohérence et d’efficacité dans les étapes de sélection et pour raccourcir les délais menant à la labellisation.

Perspectives 2019

En 2019, le pôle ouvre 2 appels à projets et encourage fortement les propositions dont la thématique inclut de l’intelligence artificielle.

La cellule opérationnelle a également collaboré avec les équipes de R&D des 6 pôles, sous l’impulsion de GreenWin, pour concevoir une formation de deux jours sur le montage et le suivi des projets collaboratifs de recherche et développement. La première journée,  qui a eu lieu le 24 janvier, a rassemblé plus de 30 participants. La seconde aura lieu le 5 février 2019.