Aller au contenu principal

Lorsqu’une ablation chirurgicale n’est pas possible, les oncologues ont peu d’options de traitement à proposer à leurs patients atteints du cancer.
Trasis, Xpress Biologics, le CMMI (ULB) et l’UMONS se lancent dans le projet de recherche FAR (Fragments of Antibodies for Radioimmunotherapy) visant à promouvoir l’utilisation de fragments d’anticorps comme vecteurs d’isotopes radioactifs. En utilisant à la fois les capacités des fragments d’anticorps à cibler les tumeurs et celle des isotopes radioactifs à les signaler ou à les détruire, des médicaments sélectifs pour le diagnostic et le traitement de nombreux cancers peuvent être mis au point.
Durant ce projet, le consortium va s’atteler au développement de solutions industrialisées et simplifiées pour la production de fragments d’anticorps radiomarqués pour la Radio Immuno Thérapie (RIT). Ce travail permettra d’accélérer le développement de nombreux médicaments de RIT, mais aussi d’en assurer la production journalière lors de leur phase de commercialisation et d’usage clinique.
Le projet, d’une durée de 36 mois et d’un budget de 2,3 Mios € devrait démarrer au second semestre 2020.


Consortium 
Les sociétés :
Trasis, Xpress Biologics
Les universités : UMons
Les centres de recherche : CMMI (ULB)
 
Contact :
Renaud Verdebout : [email protected]
Site web : www.trasis.com