Gallium-68 Automated Generator and Equipment

En tomographie par émission de positons (TEP), le fluor 18F est largement utilisé en raison de ses propriétés chimiques et radiophysiques favorables. Néanmoins, il nécessite la proximité d’un cyclotron en raison de sa demi-vie de 110 minutes. Le gallium-68, avec sa demi-vie de 68 minutes, a le double avantage de ne pas nécessiter d’approvisionnement journalier, parce qu’il provient d’un générateur, et de permettre une imagerie de plus haute résolution que la tomographie par émission de photon unique classique (SPECT, utilisant du 99-technétium ou d’autres radio-isotopes).

De nos jours, les générateurs disponibles sont basés sur de vieilles technologies et ne sont pas conformes aux bonnes pratiques de fabrication (BPF) actualisées. Les appareils de synthèse de molécules radiomarquées actuellement sur le marché sont complexes, flexibles mais difficiles à utilisés, parce que initialement conçus pour des centres de recherche, et majoritairement pas adaptés à un usage clinique.

L’objectif du projet GAGE est de fournir un ensemble d’appareils intégrés destinés spécifiquement à la synthèse de molécules marquées avec du gallium-68, adapté à l’usage clinique quotidien et conforme aux BPF actualisées.

 

Consortium

Les sociétés: Trasis, IRE-Elit

Les universités: ULiège, UNamur

 

Contact:

Jean-Luc Morelle: [email protected]

Site web: www.trasis.com

Image