Étude de l’interaction entre les stents (endoprothèses vasculaires), la paroi artérielle et le flux sanguin en ce qui concerne l’athérosclérose

Ce projet cible deux principaux aspects : d’une part l’effet du métal sur la thrombogénicité qui entraine une hyperplasie et une resténose, et d’autre part, l’effet de plusieurs couches de stents sur la tension de cisaillement de l’écoulement qui empêche l’hyperplasie. De nombreuses études montrent que l’on peut empêcher la thrombogénicité du métal en le recouvrant d’un nanofilm biocompatible non thrombogénique.

Le résultat de ce projet aura des impacts très importants :

  • Sur le plan clinique : le dispositif présente une surface métallique non thrombogénique, ce qui permet une perméabilité à long terme.
  • Développement de Cardiatis : l’entreprise vise à devenir un leader dans le traitement de l’anévrisme cérébral et périphérique par la pose de stent. A notre connaissance, Cardiatis est la seule entreprise développant un tel dispositif pour le traitement de l’anévrisme cérébral (sacciforme et bifurqué) sans spirale et un stent non recouvert qui peut traiter tous les autres anévrismes périphériques.
  • Image et partenariat : Cardiatis vise à devenir un leader dans la commercialisation de stents

 

Consortium

Les sociétés: Cardiatis, BIO.be

Les universités: UNamur, UCLouvain, Université Libre de Bruxelles, UMons

 

Contact:

Noureddine Frid: [email protected]

Site web: www.cardiatis.com

Image